Lycée des Métiers de l'Habitat et Industrie - 25 rue Louis Barthou, 64110 Gélos, FRANCE - 05 59 06 04 44

Théâtre

Dans le cadre des projets associés “Sensibilisation aux spectacles vivants” et “Un homme averti en vaut deux”, ce dernier étant une initiation au droit et à la justice, les élèves des classes de seconde MAV, ORGO, TCB et TMA, encadrés par Mme PEREZ, ont participé à deux interventions de la Compagnie des Limbes.

  

Elles ont eu lieu dans notre établissement, les 6 et 8 novembre derniers, et ont pris la forme d’ateliers, animés par les deux comédiens de la compagnie.

  

Les élèves étaient invités à lire à tour de rôle des extraits d’un recueil reprenant des compte-rendus d’audience d’affaires juridiques. La mise en scène simulait un tribunal, dans lequel certains élèves représentaient le public assistant au procès.

  

Tout l’intérêt résidait dans la création d’un atmosphère solennelle (celle que l’on retrouve lors des procès) et par les textes dont devaient s’imprégner les élèves, qu’ils soient lecteurs ou auditeurs.

En complément de la dimension théâtrale, Mme JURADO, du Conseil Départemental d’Accès au Droit (CDAD) des Pyrénées-Atlantiques, a apporté un éclairage sur l’aspect légal et juridique des affaires évoquées. Elle a aussi présenté la robe d’avocat qui est l’un des symboles les plus connus de la justice, et dont tous les éléments ont une signification. L’une des élèves s’est prêtée avec bonne grâce au rôle de mannequin.

 

Les ateliers se sont terminés par une sorte de restitution où les élèves, regroupés en cercle, devaient en un seul geste exprimer ce qui les avaient le plus marqués dans les textes lus.

Tous les élèves, malgré la difficulté que pouvaient représenter l’exercice, se sont impliqués dans l’action et ont joué le jeu.

En complément de ces deux interventions, les élèves ont assisté jeudi 29 novembre à une représentation théâtrale reprenant le principe des ateliers, mais jouée par des comédiens professionnels et amateurs.

Le cadre était exceptionnel puisque, pour la première fois, elle se tenait au palais de justice de Pau, dans une salle d’audience où se déroulent habituellement des procès. Le cadre, majestueux et solennel, était parfaitement en phase avec le sujet et donnait toute sa dimension à la prestation. Les élèves, un peu surpris, voire déroutés pour certains, par la pièce l’ont toutefois suivie avec respect et attention, et ont longuement applaudi les comédiens à l’issue de la représentation.