Tous les articles par Francois Guillot

02 juin : reprise !

Après de longues semaines de confinement et de travail à distance, certains élèves ont fait leur retour au lycée mardi 2 juin.

Une longue et minutieuse préparation avait été opérée dans les semaines précédentes (voir article “Réouverture du lycée“) afin d’appliquer un protocole sanitaire strict. Celui-ci commence dans la rue !

Dès le portail d’entrée passé, un “comité d’accueil” vérifie tout d’abord que l’élève est bien prévu à ce moment-là  (le retour des élèves étant réparti dans le temps suivant les classes et les niveaux).

 

Il est ensuite contrôlé que le jeune est bien muni de ses masques pour la journée, puis on lui fait se désinfecter les mains.

 

Au fur et à mesure des arrivées, le rassemblement se constitue sous le préau, toujours en respectant les distances préconisées.

C’est enfin le retour en classe ou en atelier où les activités reprennent, dans une ambiance un peu particulière, dictée par les circonstances actuelles…

   

Mais c’est surtout au réfectoire que le changement est sensible. Les élèves (mais également les commensaux) sont limités à un convive par table, ce qui confère une atmosphère assez étrange à la situation.

 

Réouverture du lycée

Le lycée rouvre ses portes mardi 2 juin 2020.

L’accueil des élèves est d’ores et déjà établi selon les préconisations du protocole sanitaire national adapté à notre établissement (cliquez ici pour le visualiser).

 

Les élèves concernés par le retour, inscrits par le biais du sondage ou qui ont répondu à l’appel de la vie scolaire, ont donc reçu, ou vont très prochainement recevoir, le planning de leur accueil (toutes les semaines ou une semaine sur deux ou sur trois en fonction des filières) ainsi que l’emploi du temps réorganisé. Les autres élèves continueront à travailler en distanciel par le biais de Pronote.

Un énorme travail a été réalisé par les équipes des ateliers, la vie scolaire, l’administration et les agents pour permettre de reprendre un fonctionnement respectant les consignes sanitaire. Des marquages au sol, fléchages, délimitations de zones, affichages, préparations de masques et de kits de désinfection ont été réalisés au cours de ces trois dernières semaines

 

A l’extérieur, mais surtout à l’intérieur des bâtiments, tout a été pensé et mis en place pour accueillir les élèves dans les meilleures conditions. Dans les ateliers d’enseignement notamment, il a été fait en sorte que les activités puissent se dérouler tout en tenant compte de la distanciation physique.

 

Tous les personnels qui seront présents dans l’établissement ont été formés par Mme Chicher, notre infirmière, non seulement à la pratique des gestes barrières, mais aussi aux attitudes et comportement à adopter en présence des élèves.

 

Des cantines aux familles

Suite au confinement et à la fermeture des établissements scolaires, les cantines sont fermées. De nombreux producteurs locaux, fournisseurs des cantines, sont donc privés de débouchés pour leurs produits. Ils proposent de les vendre par un circuit organisé via les lycées.

Vous trouverez en cliquant sur ce lien toutes les informations sur cette opération.

Orientation 3PM

Le ministère de l’Éducation nationale et l’Onisep mettent à votre disposition un ensemble de ressources permettant d’assurer une continuité pédagogique dans le champ de l’orientation.

>  Accompagnement pour le projet d’orientation après la 3ème : cliquez ici.

>  Guide Onisep en classe de 3ème pour préparer son orientation : cliquez ici.

 

Pendant la période de confinement, l’Onisep propose un accès gratuit à ses publications au format numérisé sur les formations et les métiers, intégrées dans le kiosque en ligne, à retrouver en cliquant sur ce lien : www.onisep-services.fr

D’autre part, vous trouverez en cliquant ici un courrier de Mme Janvier, Proviseure.

 

Bac, brevet, CAP,…

Les circonstances actuelles modifient profondément les conditions d’enseignement. De même, le déroulement des examens et leurs modalités d’attribution sont totalement chamboulés.

Vous trouverez en cliquant ici l’ensemble des informations officielles provenant du Ministère de l’Éducation Nationale.

Vous pouvez télécharger le document Questions-réponses sur les examens nationaux en cliquant ici.

D’autre part, Mme Janvier, Proviseure, souhaite préciser certains points concernant le travail à domicile des élèves (assiduité, implication,…) durant la période de confinement, et ce qu’il en résultera pour l’attribution des diplômes ou les passages à la classe supérieure :

– Terminales Bac Pro, cliquer ici.

– Terminales CAP, cliquer ici.

– Premières CAP, cliquer ici.

–  Secondes Bac Pro et CAP, cliquer ici.

Regarde ailleurs

Jeudi 12 mars, à l’initiative de Mmes Despaux, Ghedjati et Walch, plusieurs classes de notre établissement ont assisté à la projection du film “Regarde ailleurs”. Deux séances ont eu lieu : la première le matin, en salle polyvalente, la seconde l’après-midi, au CDI.

Ce film documentaire traite du sort des réfugiés qui, en Europe,  se regroupent dans certains endroits en attendant d’obtenir des papiers ou pour tenter de passer dans d’autres pays. Il se focalise sur la “jungle” de Calais, sur son démantèlement et sur la situation un an plus tard.

 

Point fort de cette journée : le réalisateur Arthur Levivier était présent et un débat s’est instauré entre lui et les jeunes spectateurs après la projection de son film. De nombreuses questions lui ont été posées, tant sur les aspects pratiques du tournage que sur le fond de son documentaire.

 

Les élèves ont été très attentifs, que ce soit pendant les projections ou durant les débats, preuve que le sujet ne les a pas laissés indifférents.

Conférences

Jeudi 12 mars, un évènement d’un genre nouveau s’est déroulé dans notre établissement. Il s’agissait d’une soirée-conférence, articulée autour de deux thèmes : redonner de l’attractivité aux métiers du bâtiment et la place des femmes dans ce secteur.

Après l’ouverture par Mme Janvier, proviseure du lycée, devant un auditoire bien garni, plusieurs intervenants ont pris la parole pour faire part de leur expérience.

 

Professionnels, professeurs, anciennes élèves ou actuelles, tous et toutes ont pu s’exprimer pour témoigner d’une réalité : l’image qui colle encore au secteur du bâtiment n’est plus d’actualité. Dorénavant, on trouve dans ce domaine des métiers passionnants, porteurs d’avenir, des perspectives de carrière intéressantes, et les femmes y ont toute leur place.

 

Soirée réussie, avec des échanges riches et constructifs qui, souhaitons-le, contribueront à modifier le regard porté sur la profession. Les discussion se sont ensuite poursuivies de manière plus informelle autour d’un excellent buffet préparé par l’équipe de restauration de notre établissement.

Projet théâtre

Depuis le début de l’année, les premières TCB et TMA, encadrés par Mme Pérez, sont impliqués dans un projet théâtre associant réalisation technique, avec la conception et la fabrication de décors, et artistique, avec des ateliers de pratique théâtrale.

Jeudi 13 février, le premier de ces ateliers s’est déroulé au sein du lycée.

 

Il était dirigé par Léandre Arribes, directeur artistique des EpiScènes à Bizanos, auteur et metteur en scène, professeur de théâtre au Conservatoire Pau Béarn Pyrénées, assisté d’Elodie Déthelot, comédienne et intervenante théâtre aux EpiScènes, également élève en fin de cursus art dramatique au Conservatoire de Pau Béarn Pyrénées.

 

L’atelier théâtre autour de la relation valets et maîtres chez Marivaux permet une découverte des rapports de force dans le théâtre de répertoire par les jeunes. A partir de travail d’improvisation et de situations de jeu impliquant des valets et des maîtres, ceux-ci expérimentent la notion de statuts de jeu inhérente à chaque situation dramatique. Le travail de regard par l’adresse, la composition corporelle et les jeux de langage font partie de ce parcours culturel.

 

Après des débuts un peu hésitants, bien compréhensibles de la part d’élèves confrontés pour la première fois à ce type de situation, ils se sont pris au jeu et ont interprété avec conviction les rôles qui leur étaient proposés.

Non à la discrimination

La lutte contre toutes les formes de discrimination est devenu un sujet majeur de notre société. Elle a toute sa place à l’école, là où se forment les adultes et les citoyens de demain.

C’est dans ce cadre-là que la Croix Rouge est intervenue dans notre établissement les 3 et 4 février derniers. Deux jeunes filles, volontaires du service civique au sein de la Croix Rouge, sont venues animer des séances pour sensibiliser les jeunes à cette problématique.

Les séances se sont déroulées en deux temps :

 

– d’abord en extérieur, où les élèves devaient se mettre dans la peau d’un personnage vivant une situation particulière (homosexuel, séropositif,…), et réagir face à certaines situations de la vie (relations aux autres principalement).

 

– ensuite en salle, où les jeunes devaient revenir sur l’expérience précédente, puis plus largement s’exprimer sur le thème de la discrimination, soit au travers de leur vécu et de leur expérience personnelle, soit en donnant leur point de vue.

Suivant les classes, la participation n’a pas été la même, certains groupes étant plus réactifs et impliqués que d’autres.

Journée technique

Pour se préparer à entrer dans le milieu professionnel, les élèves de lycée pro effectuent des stages en entreprise. Pour améliorer leur connaissance de ce milieu, notre établissement a mis en place un programme de journées techniques.

Celles-ci, étalées sur plusieurs semaines, permettent à des fournisseurs de matériaux ou matériels de venir présenter leurs produits aux élèves et de découvrir parallèlement les formations que nous dispensons.

La première journée s’est tenue vendredi 31 janvier. Elle était centrée sur le gros-oeuvre. Du matériel de relevé topographique a été présenté, ainsi qu’un procédé de construction innovant.

Les échanges entre les jeunes, les enseignants et les professionnels qui avaient fait le déplacement ont été fructueux, de même qu’avec M Laurent Bourguignon, secrétaire général de la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics des Pyrénées-Atlantiques.